Cosmébio : votre repère cosmétique en quelques mots…

Elodie Dupré

Rédactrice mode-beauté

Le 21 novembre 2018

En 2002, alors que le « marketing vert » commençait déjà à se manifester, des laboratoires authentiquement passionnés par le bio et désireux de protéger les consommateurs ont fondé un label afin d’apporter à ces derniers un point de repère fiable. Son petit nom : Cosmébio.

Pourquoi un label comme Cosmébio?

Il devenait nécessaire de démêler le vrai du faux dans la jungle des produits cosmétiques plus ou moins « clean ». La création d’une charte et d’un label, Cosmébio en l’occurrence, définissant les critères et obligations pour développer une véritable cosmétique certifiée bio, est donc apparue comme indispensable pour une dizaine de laboratoires fondateurs (dont les Laboratoires Phyt’s), charte à laquelle adhèrent aujourd’hui plus de 360 sociétés partageant cette vision de la cosmétique.

Un sévère cahier des charges pour aider le consommateur

Ainsi, pour apposer le logo Cosmébio sur son emballage, un produit cosmétique doit être certifié par un organisme certificateur indépendant et comporter au minimum 95 % d’ingrédients d’origine naturelle. Il faut aussi que les végétaux présents soient bio à 95 % minimum et que le produit fini contienne 10 % d’ingrédients bio minimum (en sachant que l’eau et les minéraux ne peuvent pas être pris en compte, car non certifiables).

Enfin, la certification exclut les ingrédients aujourd’hui controversés comme les perturbateurs endocriniens. Si vous souhaitez vous renseigner davantage sur les critères des cahiers des charges de la cosmétique bio, rendez-vous sur le site de Cosmébio.

cosmébio label

Cosmébio : un label alliant qualité et responsabilité

Mais ce label ne garantit pas uniquement cela. En effet, l’approvisionnement des matières premières privilégie le développement durable, les ressources renouvelables et le commerce solidaire et équitable.

Et le label Cosmos dans tout ça ?

Créé par les principales organisations impliquées dans les référentiels en cosmétique biologique et naturelle (BDIH, Cosmébio, Ecocert, ICEA et Soil Association, depuis janvier 2017, le cahier des charges COSMOS (COSMetic Organic Standard) remplace les cahiers des charges nationaux pour la certification des nouveaux produits, définit des exigences minimales communes et permet d’avoir un référentiel européen unique pour les cosmétiques naturels et biologiques.

cosmebio cosmos label

Ainsi, avec Cosmébio, les Laboratoires Phyt’s ont réussi à créer, en association avec les autres fondateurs historiques, un label puissant pour protéger le bio véritable. De surcroît, Phyt’s, pionnier de la cosmétique naturelle et sans conservateur, développe depuis sa création une cosmétique 100 % d’origine naturelle s’engageant toujours plus loin dans le respect de l’homme et de l’environnement.

Toujours plus sain, toujours plus respectueux, toujours plus bio ! ☺

PARTAGEZ

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *