Crèmes solaires : soyez vigilants !

Thierry Logre

PDG des Laboratoires PHYT’S

Le 29 juillet 2017

Protéger sa peau du soleil est un geste incontournable en été. Mais choisir sa crème solaire peut se révéler compliqué lorsque l’on veut éviter les substances indésirables.

Choisir une protection solaire sans substance nocive : pas si simple

L’été est là. Les vacances, la plage ou la montagne et surtout le soleil vous tendent les bras. À l’heure de remplir votre vanity de l’été et après l’alerte de l’UFC-Que Choisir sur les substances indésirables dans les cosmétiques, on jette un coup d’œil sur les étiquettes. Les observations ne sont pas toujours rassurantes…

Petit aparté pour ceux qui passent le mois d’août en ville : vous êtes tout aussi concernés par les recommandations sanitaires liées au soleil ! Même à la terrasse d’un café, n’oubliez pas d’appliquer une bonne crème solaire sur votre visage, votre cou et vos bras.

Parmi les composants des crèmes solaires couramment vendues en grande surface ou en parapharmacie se trouvent encore la désormais célèbre méthylisothiazolinone (MIT) et sa cousine la méthylchloroisothiazolinone (MCIT).

L’interdiction de la Commission européenne pas toujours respectée

Nous avions déjà publié un article expliquant pourquoi il était si important de privilégier l’achat d’une crème solaire bio à filtres minéraux. Cette fois, il s’agit de vous alerter sur ces deux substances en particulier : la MIT et la MCIT donc. Celles-ci font office de conservateurs et ont souvent remplacé les parabènes, soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens. Mais en fin de compte, elles se révèlent également délétères pour la santé, pouvant créer des réactions allergiques importantes telles que l’eczéma généralisé.

 D’ailleurs classées « allergisants » de l’année 2013 par les dermatologues américains, ces deux substances sont théoriquement interdites par la Commission européenne depuis début 2016 dans les produits cosmétiques non rincés. Mais tous les laboratoires ne jouent pas encore le jeu et l’on retrouve la MIT et la MCIT dans de trop nombreuses références cosmétiques… notamment dans les produits solaires.

Les solaires Phyt’s et Gamarde, sans conservateurs ni filtres chimiques

 Les Labotaroires Phy’ts et Gamarde ont, pour leur part et depuis leur création, pris le parti d’évincer de leurs recettes les conservateurs chimiques susceptibles de causer des troubles à court ou long terme sur la santé.

Le fluide Protecteur SPF 50 de Phyt’s, par exemple, est composé à 100 % de produits d’origine naturelle : écrans minéraux, beurre de karité, sésame, lavande, ylang-ylang, vitamine E naturelle. Et 0 conservateur ! Parce que, même en vacances, votre santé est capitale.

N’hésitez pas à partager cet article informatif avec vos proches et très bon été à toutes et à tous !

 

Crèmes solaires bio de Phyt's

PARTAGEZ

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *