Le fard à sourcils bio : interview de Fred Mécène

Frédérique Mécène

Chef maquilleuse studio

Le 23 septembre 2020

Le fard à sourcils bio, décliné en trois nuances, débarque dans la gamme Phyt’s Organic Make Up. Du mono-sourcil signé Frida Kahlo à la fine ligne redessinée de celui de Marlène Dietrich, le sourcil, on le sait, est une des pièces maîtresses du regard ! Nous en avons donc profité pour interviewer Fred Mécène, chef maquilleuse studio, qui nous offre quelques astuces et conseils.

Bonjour Fred, pouvez-vous nous parler un peu de votre parcours ?

Bonjour, je suis maquilleuse en studio depuis plus de trente ans ; vous pouvez me croiser dans les coulisses des plateaux de télévision où je suis chef maquilleuse pour Les enfants de la télé, les NRJ Music Awards, l’élection Miss France, les shooting photo, les spots publicitaires, les press junket ou encore lors de prestigieux festivals comme celui du cinéma international de Cannes. J’adore cette diversité qui enrichit beaucoup la pratique de mon métier et me permet de maquiller et d’échanger avec des célébrités inspirantes. D’ailleurs, nombre d’entre elles sont très engagées dans la cause environnementale, comme Hugo Clément et son référendum pour les animaux, Estelle Lefébure et Géraldine Parodi qui viennent de créer l’association Spero Mare pour la protection des océans et bien d’autres…

J’ai fait le choix du bio il y a quinze ans. Au tout début, je me souviens que j’avais droit à pas mal de réflexions : « Mais qu’est-ce que c’est que ça ? », « Ça ne va pas tenir », etc.  J’ai persévéré, j’en ai fait ma singularité et c’est devenu peu à peu ma fierté.

J’ai réussi à convaincre beaucoup de personnes, et notamment de nombreux artistes qui ne jurent désormais que par des produits de maquillage sains. À ce propos, je me souviens d’une grande comédienne indienne, lors d’un festival de Cannes, que j’ai eu l’occasion de maquiller pour la montée des marches. Elle a finalement annulé le maquilleur qui lui était réservé par une grande marque de luxe pour continuer avec moi toute la semaine.

Pourquoi le bio ?

J’ai fait la rencontre d’un praticien de la médecine traditionnelle chinoise : Jean Pélissier, à Marseille, lors d’un salon. Nous avons longuement discuté et je suis repartie avec un de ses livres : Le secret des centenaires chinois (que je vous recommande). J’ai alors entamé une véritable rééducation alimentaire et cela m’a conduite évidemment à l’alimentation bio et vegan. Une fois que l’on passe au bio pour la nourriture, on se dit qu’être sain de l’intérieur tout en continuant à se maquiller avec des produits issus de la pétrochimie et, pour certains, testés sur les animaux, est absurde. C’est donc tout naturellement que j’ai commencé à m’intéresser à la beauté naturelle. D’abord les produits d’hygiène et les cosmétiques puis le maquillage.

À l’époque, en 2005, il n’était pas toujours facile de se constituer une palette de maquillage bio. Au mieux, on se contentait d’un rouge à lèvres. Pour moi, ce n’était pas suffisant. Pour que cela ait un sens, il fallait que toute la base soit bio. J’ai d’ailleurs été consultante pour une marque de maquillage naturel que j’ai participé à développer et aidée à prendre de l’envergure en créant des collections plus professionnelles.

Grâce aux recherches et à l’expertise des laboratoires de cosmétique, on trouve désormais des gammes de plus en plus pointues et performantes comme Phyt’s mon coup de cœur.

Et votre rencontre avec Les Laboratoires Phyt’s ?

Je connaissais déjà leurs produits que je trouvais d’une qualité exceptionnelle. J’ai voulu essayer leur gamme de maquillage il y a trois ans. Ça a parfaitement accroché. J’ai tout de suite été très à l’aise, notamment avec les fonds de teint crème : fins, faciles à appliquer et dont le rendu est très naturel. Associés à la poudre libre, ils sont simplement parfaits. 

Suivre les tendances n’est pas ce que je préfère, surtout quand les couleurs sont vives, le teint trop mat et trop travaillé comme c’est le cas du contouring ! Selon moi, il devrait y avoir une collection par type de carnation, avec pour mot d’ordre le naturel. C’est d’ailleurs ce rendu que souhaitent la plupart de mes clientes au quotidien, surtout les comédiennes.

Quelques conseils pour choisir et appliquer son fard à sourcils bio ?

Le bio est encore plus de rigueur quand il s’agit du contour de l’œil. Cette zone est fragile et sensible et ne supporte pas les ingrédients chimiques, l’alcool ou encore le parfum. Les pigments conventionnels provoquent très souvent des irritations. Mes clientes délaissent d’ailleurs de plus en plus le maquillage outrancier pour un maquillage plus léger. Les pigments naturels sont plus concentrés et donc moins agressifs.

On choisit son fard à sourcils bio d’une nuance un peu plus foncée que la couleur de ses cheveux. Je trouve que les fards des Laboratoires Phyt’s conviennent vraiment aussi bien aux brunes qu’aux blondes. Ils permettent de redessiner subtilement le sourcil quand celui-ci est peu fourni ou quand sa courbe est mal dessinée.

Pour plus de précision, je vous conseille de les appliquer au pinceau biseauté : ils sont d’ailleurs très simples à poser pour des non-professionnels. On peut facilement rattraper ses erreurs. 😉

Astuce

J’utilise aussi parfois le fard à sourcils en studio, pour dissimuler quelques racines, des cheveux blancs ou renflouer une chevelure quelque peu dégarnie. Effet bluffant garanti !

PARTAGEZ

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *